Faites-vous du coaching ou du dirigisme? – Vos mardis éducatifs

Le coaching est devenu une partie intégrante de la fonction de leader/gestionnaire. Nous avons tous eu affaire au leader très directif et au leader très encourageantn’est-ce pas? Dans son ouvrage intitulé Levels of LeadershipLevel 4 – People Development, John C. Maxwell parle d’un leadership qui repose sur une aide offerte aux autres pour trouver leur propre voie.

5levelsOfleadership

Alors que nous passons de l’ère du dirigisme à l’ère du coaching en gestion, nous consacrons davantage de temps à préparer les gens au succès et non à l’échec en créant ensemble des pratiques exemplaires.

Poser plus de questions

En posant plus de questions et en élaborant des solutions pour faire en sorte que les gens que vous gérez trouvent leur voie, ILS font partie de la création de ladite solution. Celle qu’ils devront mettre en oeuvre.

Qui crée, appuie!

Si vous vouliez aider un employé sous-performant à prendre des mesures à partir d’idées, par exemple, pour qu’il y parvienne vous pourriez passer davantage de temps à poser des questions comme celles-ci :

De quelle façon voulez-vous avancer sur ce sujet?

  1. Que voulez-vous achever d’ici la semaine prochaine?
  2. Êtes-vous prêt à rehausser considérablement vos normes?
  3. Quelles sont les 5 choses que vous pouvez faire maintenant et qui vous feront avancer sur ce projet?
  4. Comment pouvez-vous surmonter cet obstacle?
  5. Qu’est-ce qui vous empêche d’agir dans ce dossier?
  6. Quelles sont vos prochaines étapes?
  7. Quelles sont les trois choses que vous pouvez faire pour y parvenir?
  8. Êtes-vous prêt à vous engager à aller jusqu’au bout?
  9. Qu’est-ce qui pourrait entraver votre initiative?
  10. Qu’est-ce qui entrave votre initiative?
  11. Mettrez-vous cela à votre calendrier pour les prochaines semaines?
  12. À quelle fréquence programmez-vous et planifiez-vous réellement de faire de l’exercice?
  13. Quel est votre plan d’action?
  14. Comment le saurez-vous?
  15. Comment pouvez-vous créer une certaine cohérence dans ce projet?
  16. Comment allez-vous prioriser cette liste de choses à faire?
  17. Quelle est la chose la plus importante à faire pour lancer ce projet avec succès?
  18. Que pouvez-vous faire pour y parvenir?
  19. À votre avis, quelle serait la meilleure stratégie?

Je comprends qu’à titre de leader chevronné, vous utilisez probablement déjà un éventail de ces questions dans votre pratique de gestion. Pour passer du dirigisme au coaching, vous devrez pratiquer en utilisant le silence et en leur donnant le temps de donner leur réponse, la vraie. Plus question de finir les phrases ni de faire pression pour obtenir des réponses, vous devrez approfondir pour obtenir de vraies réponses et percer le voile pour obtenir les réponses qui sont censées vous plaire, à vous le leader. Grâce à vos questions percutantes et à votre véritable présence, vous pouvez trouver CETTE solution venant d’eux. Celle qu’ils appuieront plus vigoureusement parce que vous les avez laissés en créer une pour eux-mêmes, reposant souvent sur leurs propres succès passés.

Maintenant, cela pourrait s’avérer plus facile pour certains et plus difficile pour d’autres, selon votre style de gestion. Consultez ce lien pour visionner les différents styles de gestion de DiSC. Cela fait également partie intégrante du premier niveau (dans building the 5 Behaviors of a Cohesive Team) de renforcement de la confiance basée sur la vulnérabilité au sein de votre équipe, en étant davantage présent et en laissant plus de place aux autres pour qu’ils contribuent à l’élaboration des solutions.